A la une, Problèmes et solutions
Laisser un commentaire

Etranger et victime de violence conjugale au Japon, que faire ?

Comment échapper au harcèlement et aux violences conjugales au Japon ?

Au début, tout paraît idyllique. Vous trouvez l’homme ou la femme de votre vie et partez emménager au Japon. Pour beaucoup, l’amour est sincère et la relation demeurera épanouie. Pour d’autres, comme partout ailleurs dans le monde, les choses peuvent parfois se gâter. Seulement voilà, vous vous trouvez à 10 000 kilomètres de votre terre natale, dans un pays dont vous ne connaissez pas forcément les lois. Vous craignez d’en informer les autorités sous peine d’être forcé de rentrer pour des raisons qui vous sont propres, voire d’être considéré comme le fautif vu votre statut d’étranger. Prenez le temps de lire cet article avant de renoncer !

A partir de quand est-on considéré comme victime de harcèlement ou de violence conjugale ?

Perdu dans la tourmente, il est parfois complexe de déterminer exactement à quel moment débute le harcèlement ou la violence. Il est évident que de nombreuses personnes souffriront peut-être sans avoir conscience d’être des victimes.

Selon le Centre d’aide aux violences conjugales, certains actes sont sans équivoque:

  • Vous scrutez en permanence l’humeur de votre partenaire, il vous arrive même de la redouter.
  • Vous êtes contraint, pour quelque raison que ce soit, d’obéir à ses ordres sans possibilité de discussion.
  • Vous avez des migraines, des vertiges, la nausée, vous faites de l’insomnie ou vous vous sentez fatigué dès lors qu’il est question de partager le temps avec votre partenaire.
  • Quand votre partenaire est en colère, il jette des objets, lève la main. vous frappe (même légèrement) ou parle avec violence.
  • Votre partenaire vous force à avoir des rapports sexuels.
  • Votre partenaire vous menace de ne pas contribuer au renouvellement de votre visa
  • Votre partenaire critique votre langue natale, votre culture,  vos habitudes alimentaires et il en arrive à vous interdire de les suivre.
  • Il / elle vous menace de ne plus revoir vos enfants en cas de divorce.
  • Il/ elle menace de divorcer pour vous empêcher de devenir résident permanent.
  • Il/ elle vous dit que personne ne fera confiance à une étranger et que vous êtes impuissant dans cette situation.

Quels sont les différents types de violence conjugale ?

Contrairement aux idées reçues, la violence conjugale ne se manifeste pas toujours par les coups, mais s’exprime également d’autres manières. Il est fondamental de les connaître afin de vous y refuser et de réagir aussi rapidement que possible.

Les violences physiques

Bousculades, gifles, coups (même légers) de pied ou de poing, étranglement et toute autre  sorte d’atteinte physique.

Violence psychologique

Moquerie, remarques raciste, prétendue supériorité des Japonais pour tenter de vous rabaisser.

Violence sexuelle

Rapport sexuel imposé, omission d’un contraceptif malgré votre demande, avortement imposé.

Violence économique

Vos revenus sont confisqués, contrôlés ou, dans le cas où vous n’exercez pas d’emploi, votre partenaire ne subvient pas décemment à vos besoins.

Violence sociale

Espionnage ou contrôle de vos relations, mail, téléphone, vous n’avez pas le droit de sortir.

Violence par rapport aux enfants

N’importe lequel des critères mentionné dans cet article en présence des enfants, tentative de convaincre ces derniers qu’ils doivent vous critiquer ou vous mépriser.

Violence vis-à-vis du visa

Toute menace concernant le visa ou utilisation de ce dernier dans le but d’exercer une pression sur votre personne est illégal et puni par la loi.

Violence culturelle

Vous n’avez pas le droit de parler votre langue, mépris ou moqueries envers votre culture, habitude de vie ou religion.

Faut-il redouter de réagir quant on est étranger ?

Bien entendu, il est coutume d’entendre que la police prend systématiquement le parti des Japonais. Je peux vous certifier d’expérience que c’est faux. Peut-être vous parlerais-je de ce sujet très personnel un jour, mais ne renoncez jamais sous ce prétexte, quelque soit le statut de votre agresseur, croyez-moi ! Voici quelques informations qui pourront vous être très utiles et que vous ignorez peut-être:

 

Est-on renvoyé dans son pays d’origine si l’on se rend dans un centre d’aide alors que le visa est expiré ?

Il existe une loi de respect des droits de la victime qui implique que les services d’immigration ne sont pas systématiquement prévenus. De plus, si la raison de ce non-renouvellement de visa est due aux violences conjugales, les faits sont pris en compte lors de l’analyse du dossier et encore davantage si vous avez des enfants.

Est-il possible de renouveler son visa si l’on divorce de son conjoint ?

Cela dépend du motif de votre divorce et des conditions. Si vous avez des enfants et que vous êtes victime, les faits seront pris en compte.

Après le divorce, le choix est fait de rester au Japon, mais les difficultés financières sont élevée. Comment faire ?

Si vous disposez d’un titre de séjour, vous pouvez demander à bénéficier d’une aide sociale, d’une assurance médicale, d’allocation pour les enfants, et de frais d’avocats en vue du divorce. Il faut pour cela vous adresser au bureau d’aide sociale de votre municipalité.

Je soupçonne mon conjoint de préparer une demande de divorce non-consentie. Que faire ?

Une procédure d’invalidation de demande de divorce vous permettra d’empêcher cela. Vous devez pour cela prendre contact avec  la mairie de votre lieu de résidence.

A qui s’adresser ?

Il existe de nombreux centres dont l’objectif est de venir en aide aux victimes dans chaque ville. Vous en trouverez les coordonnées sur les sites web de ces dernières.  Ne craignez pas la barrière de la langue ! La plupart ont un service en anglais, et même en français, comme c’est le cas dans la préfecture de Hyogo. Il existe également un service dédié dans les commissariats et les service d’immigration.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s