Gastronomie, Vivre au Japon
Laisser un commentaire

J’ai mangé du fugu au péril de ma vie !

Qui ne connait pas encore le fugu ? Popularisé en 1991 par le biais de la série les Simpsons, il est de nos jours tristement célèbre pour sa haute teneur en tétrodotoxine. Ce poison vous terrasse un homme en quelques heures à peine et il n’existe aucun remède à l’heure actuelle, raison pour laquelle l’Empereur du Japon lui-même a interdiction d’en consommer. Je vous vois venir: les cuisiniers sont des experts et mes craintes ne sont pas fondées. Oui, mais chaque année, des cas d’empoisonnement sont rapportés dans les médias et un tour sur la page Wikipédia du fameux poisson-globe vous apprendra que 17 personnes ont été intoxiquées en 2011 et que l’une d’entre-elles y a succombé. Il n’y avait donc rien de pressant en ce qui me concerne, mais je me suis tout de même décidé à en découdre le week-end dernier. Pour la petite information, le fugu adopte des noms différents selon les régions: à Kyushu, on l’appelle «fuku», à Nagasaki, «ganba» et à Osaka, «teppo», ce dernier terme signifiant pistolet en japonais, puisque le poisson est mortel, voyez-vous. Charmant.

Mais pourquoi consomme-t-on un poisson mortel ?

Les raisons sont aussi multiples que discutables. D’une part, sa texture est unique en son genre lorsque vous le consommez en sashimi. Ensuite, ce poisson est riche en protéines, peu gras, et réputé pour donner une jolie peau aux Japonaises. De tous temps, il s’agissait d’un menu plutôt luxueux et, bien que certains restaurants proposent des tarifs plus modérés qu’autrefois, une dégustation digne de ce nom vous en coutera entre 5000 et 10 000 yens.

Bien entendu, il existe diverses manières de consommer le fugu, ce qui influera sur le prix. Dans le restaurant où je me suis rendu a Kyōbashi (Osaka), j’ai pu essayer quelques unes de ces préparations que je vous présente ci-dessous.

4 manières de déguster le fugu

Le sashimi et la peau de fugu

On le nomme «fugusashi» ou encore «tessa», et il s’agit de la manière la plus commune de manger du poisson-globe. Concrètement, on découpe sa chair en de très fines tranches de l’épaisseur du papier et le tout est accompagné de pickles et de ponzu. Vous pouvez aussi apercevoir de petites lamelles blanches au bas de l’assiette principale, il s’agit de la peau du fugu. C’est elle qui est riche en collagène et particulièrement appréciée des femmes.

Le tecchiri

Le Tecchiri est un type de nabe (pot-au-feu japonais) avec le fugu comme ingrédient principal. Ce mode de consommation est une spécialité de la région du Kansai. Vous disposez vous-même les morceaux de poisson cru dans la casserole pour les y faire bouillir et les dégustez avec du tofu, des champignons et d’autres légumes cuits dans un bouillon dashi.

Karaage de fugu

Le karaage, ce sont à l’origine des morceaux de poulet marinés dans le saké, la sauce soja, le sel, l’ail et le gingembre, puis enrobés d’un mélange de farine et de fécule de pomme de terre et frits jusqu’à être dorés. Ici, c’est tout pareil, mais avec le fugu, ce qui donne un résultat croustillant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur. Ils sont servis avec un morceau de citron vert sudachi et du sel.

Alors, tentés ou pas ?

Au final, j’ai beaucoup apprécié. Si j’ai largement exagéré mon introduction (humour oblige), je dois dire que j’ai été assez satisfait de mon repas. Si je ne devais retenir qu’une seule préparation, ce serait certainement le sashimi, plus authentique, car les autres mode de consommation ont quelque peu tendance à amoindrir sont goût et dénaturer la particularité de sa texture.
Et vous, voudriez-vous l’essayer ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s