Découvrir le Japon
Laisser un commentaire

J’ai visité un marché aux puces étonnant à Osaka !

Récemment, je me suis suis rendu au temple Shi Tennō-ji, dans l’arrondissement de Tennōji à Osaka, au sein duquel était inauguré un nouveau marché au puces d’antiquités, dont certaines dataient de l’ère Edo .

Une fois sorti de la station de métro Shitennōji-mae Yūhigaoka, c’est face à un quartier presque désert que je me suis retrouvé. Une situation pour le moins étrange sachant que nous étions en plein week-end, mais de plus en plus commune depuis la peur panique du coronavirus. J’ai donc emprunté une longue rue anormalement tranquille, parsemée çà-et-là de quelques commerces discrets, avant de découvrir l’une des entrées annexes du temple.

Shi Tennō-ji, le trésor d’Osaka

J’avais lu sur différents sites que beaucoup de Japonais ne s’y sentaient pas à l’aise car ce lieu est également un gigantesque cimetière, ce qui aurait tendance à décourager les plus superstitieux. Sincèrement, cette réputation est loin d’être exagérée et certains monuments, dont celui des victimes des grands séismes de l’ère Ainsei, sont vraiment impressionnants.

Monument aux victimes des grands séismes de l’ère Ainsei

En parcourant le site, on se rend rapidement compte qu’il existe un nombre considérable structures notables à l’intérieur du domaine. En voici quelques-unes qui vous diront certainement quelques chose si vous êtes abonnés à mon compte Instagram.

Un lieu de culte baptisé « Yūzū djizōson »
Le « Daikokudo », consacré à Daikoku, la divinité japonaise de la richesse, du commerce et des échanges
Le fameux temple « Shi Tennō-ji» qui a donné son nom à l’ensemble du domaine, mais aussi àu célèbre quartier d’Osaka.
Le Rokujireisando, lieu dédié au prières

A la recherche d’antiquités !

Une fois sur place, les gens étaient un peu plus nombreux. Comme je le disais, le marché aux puces étaient majoritairement orienté vers les antiquités et proposait donc de nombreux objets de valeurs. On ne va pas se mentir, je n’y ai pas dépensé un yen, mais qu’importe, d’un point de vue culturel et historique, la balade valait largement le détour.

On y trouvait des objets de tous les genres et de toutes les époques. Des randoseru des années 60 aux statuettes du dix-neuvième, en passant même par de superbes jeux de go et des boissons encore conservées.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s