Culture, Musique
Laisser un commentaire

Awich, la rappeuse d’Okinawa, connait un succès sans précédent

Si sa carrière était plus ou moins restée discrète sur l’Archipel du fait de son séjour aux États-Unis et de l’utilisation de l’anglais dans ses morceaux, l’artiste hip-hop est récemment parvenue a acquérir une grande notoriété dans son pays natal. Désormais, les Japonais amateurs de rap attendent avec impatience son prochain EP, « Partition », à paraître le 21 août. D’ici là, je vous propose de découvrir cette artiste au parcours hors du commun qui fait actuellement le buzz dans son milieu.

Brève biographie de l’artiste

  • Originaire de Naha, dans la préfecture d’Okinawa, elle étudie l’anglais dans une base américaine dès la quatrième primaire. C’est durant cette période, alors âgée de 13 ans, qu’elle découvre le hip-hop. Passionnée par ce genre musical, elle emprunte de nombreux albums dans des magasins de location, dont elle retranscrit les paroles pour s’imprégner du style de ses idoles.

  • C’est en 2006 que sa carrière débute officiellement avec l’EP « Inner Research » et qu’elle prend le pseudonyme d’Awich. Il s’agit de la traduction littérale de son véritable nom en anglais « Asia Wish Child », qu’elle a ensuite abrégé. Suite à cela, elle se rend aux États-Unis pour étudier les affaires.

  • En 2007 , sort son premier album « Asia Wish Child« . L’année suivante, elle épouse un Américain et donne naissance à une fille. Après avoir obtenu un baccalauréat en entreprenariat et marketing de l’Université d’Indianapolis, son mari est tragiquement abattu.

  • Elle regagne définitivement à Okinawa avec sa fille et reprend des activités musicales à grande échelle. En 2017, elle rejoint le crew hip-hop YENTOWN et réalise l’album « 8« , produit par Chaki Zulu. L’année suivante, verra les deux EP « BEAT » et « HEART » et une tournée solo dans cinq villes du pays.

  • L’ album « Kukaju » (Paon) sort le 10 janvier 2020. Contrairement aux précédents où l’anglais était omniprésent, la plupart des morceaux sont ici enregistrés en japonais. Lui fait suite, la même année, le single « Shook Shook » qui fera sa renommée et l’explosion de sa carrière à travers tout le Japon, puis de « Bang Bang » qui connaitra le même succès.

Pour vous en faire une petite idée, je vous ai sélectionné une petite playlist afin de vous faire découvrir la musique d’Awich. Bonne écoute !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s