Jeux et divertissements
Laisser un commentaire

Quels sont les jeux de société favoris des Japonais ?

Comme partout dans le monde, les jeux de société ont durablement marqué l’enfance de bon nombre de Japonais. Si l’on échappe évidement pas à certains succès planétaires connu de tous, d’autres divertissements sont en revanche propre au Japon et intimement liés avec les modes de leur époque et l’évolution de la société. Entre autres anecdotes, plongeons-nous dans les 5 jeux favoris des Japonais.

5. Monopoly

Le célébrissime jeu de société a aussi gagné le cœur des Japonais

Sans surprise, le Monopoly se devait de figurer dans cette liste. D’une part, parce qu’il est de loin le jeu de société le plus connu au monde, mais également parce qu’il représente une certaine fierté au sein de la population japonaise.

Tout commence en 1965, lorsque la compagnie Toy Hanayama commercialise pour la première fois le Monopoly. Les ventes sont relativement discrètes mais le vent va tourner suite à un évènement majeur: la visite des célèbres Beatles sur l’Archipel. Ceux-ci sont barricadés dans leur hôtel en raison du nombre extravagant de fans les pourchassant et s’adonnent au Monopoly pour passer le temps. L’anecdote passe de bouche à oreille et Ils sont alors imité par quelques personnes chez qui le jeu gagne en popularité et se forge un public de fans, parmi lesquels le célèbre Shigeru Itoi, que l’on connait notamment pour être le créateur de la série de jeux-vidéo MOTHER.

20 ans plus tard, celui-ci présente son loisir dans un show télévisé extrêmement en vogue, le « Morita kazuyoshi awā waratteītomo! » (Kazuyoshi Morita Hour You can laugh !). Le succès est fulgurant et les ventes s’envolent. C’est la consécration tant attendue ! Shigeru Itoi fondera ensuite la Japan Monopoly Association sont il demeure aujourd’hui le Président. Cerise sur le gâteau, l’engouement est tel que le Japon devient également champion du monde lors des compétitions de Monopoly.

4. Iitabi challenge 20 000 km

Dans les années 80, le Japon connait un engouement sans précédent pour le milieu ferroviaire. La Japanese National Railway compte bien en profite et projette de dynamiser ses ventes en organisant un grand concours s’étalant sur pas moins de dix ans et diffusé sur toutes les télévisions du pays. Le but: parcourir le Japon de Kyushu à Hokkaido en empruntant les 242 lignes qui les séparaient à l’époque, à savoir 20 000 kilomètres. Le succès ne se fera pas attendre et sera évidement adapté en jeu de plateau.

3. Obake Yashiki game

De l’amusement, mais aussi quelques sueurs froides

L’ Obake Yashiki game (littéralement « Le jeu du manoir hanté ») fait partie d’une catégorie de jeux de société bien spécifique au Japon, le « Card Game Joy Family », et qui mélange jeu de cartes et de plateau. Avec plus d’un millions d’exemplaires écoulés sur l’Archipel, le jeu ne cesse d’être réédité et d’évoluer depuis 1980. Sa création n’a rien du hasard, puisqu’il est conçu en écho à une décennie marquée par le « boom occulte », à savoir une soudaine passion pour le domaine du paranormal.

2. Yakyū-ban

En tant que sport numéro 1, ce genre de jeu était inévitable.

Le Yakyū-ban (littéralement « planche de baseball ») est, comme son nom l’indique, un jeu de société sur le thème du baseball. Si des modèles existaient déjà bien avant la guerre, c’est bel et bien celui du fabriquant Epoch, en 1958, qui marquera durablement les esprits Japonais. Baptisé « Perfect yakyū-ban A-gata » (planche de baseball parfaite de type A), cette version constitue en quelque sorte la version ultime du jeu, qui sera par la suite sans cesse améliorée en suivant les matériaux de son époque.

Un autre Yakyū-ban remarquable est sans aucun doute le « Big Egg Baseball board », venu inaugurer l’ouverture du Tokyo Dome en 1988, avec la particularité d’être entièrement électrique.

1. Jinsei game

Les Japonais innovent constamment avec leur jeu préféré

Le jeu de plateau le plus populaire au Japon est sans conteste celui que l’on nomme « Jinsei game » (Life game) ou plus simplement « Destins » dans les pays francophones. La version japonaise est commercialisée en 1968 par la firme Takara (dans la catégorie « Takara american games ») et connait un succès fulgurant et ininterrompu depuis plus de 50 ans avec plus de 10 000 000 d’exemplaires écoulés.

Depuis la première génération, de nombreuses modifications ont eu lieu afin d’améliorer et de faire correspondre le jeu avec son époque, notamment par la création de nombreuses variantes thématiques dont la plus célèbre demeure à ce jour celle dédiée au «Weekly Shonen Jump ». Le concept a par la suite également rejoint le domaine du jeu vidéo pour toucher un plus large public et ce, toujours avec un franc succès.

De nos jour, le Japon s’est complètement approprié le produit pour le métamorphoser en quelque chose de typiquement japonais, comme en témoignent certains jeux-vidéo pour le moins étonnants tels que « The game of life RPG ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s