Cuisine
Laisser un commentaire

Connaissez-vous les origines du melon pan ?

Ma première bouchée date peut-être d’une dizaine d’années, au moment de m’installer définitivement au Japon. Je m’en souviens encore parfaitement: je partais en randonnée au Mont Rokko, tôt le matin pour éviter le soleil de plomb du mois de mai, et faute de petit-déjeuner, je suis passé à la boulangerie du coin. Peu importe qu’il soit avant tout dédié aux enfants, j’avais longtemps fantasmé de pouvoir moi-même y goûter après l’avoir vu orner les pages des mangas dès mon plus jeune âge. L’occasion était trop belle ! Cette initiation fut pleine de surprises: aucune trace de melon, pas plus que de réelle saveur en dehors du sucre et, pourtant, le déguster me procurait un sensation relativement agréable. Prétendre qu’il s’agirait d’une expérience inoubliable serait mentir, mais il est indéniable que cette saveur fait partie des petites chose que nous autres étrangers gardons dans la longue liste de nos petits plaisirs typiquement japonais.

Déguster un pain melon sur l’herbe, un plaisir «made in Japan»

Ce qui étonne, la première fois, c’est bien entendu qu’il n’a jamais été question de melon dans ce que nous qualifions (à tord) de pain au melon. Pour dire vrai, une traduction plus correcte serait «pain melon», au même titre que «chapeau melon», puisqu’il tire son nom de sa forme et non de son contenu. Il s’agit donc d’un d’un pain rond relativement basique, dont le sommet est recouvert d’une pâte sucrée. Manifestement étonné par cette révélation, je me suis alors lancé dans quelques recherches dont je partage aujourd’hui le résultat avec vous.

Le terme «pan» ne vient pas d’où vous pensez

J’y ai notamment appris que le terme «pan» ne venait pas du français «pain», mais du portugais pão, dont le diphtongue «ão» est généralement traduit par «un». Alors certes, le mot pan existe en ancien français, il est dérivé de panem en latin, qui à lui-même donné pão en portugais. Mais il n’empêche que le katakana de «pan» est en réalité la retranscription phonétique du mot portugais pão, et aucunement de pain. Cela s’explique par le fait que ce peuple est le premier à avoir mis le pied sur l’Archipel, et y ont laissé certains de leurs vocables. Personnellement, j’aime beaucoup ce genre de petites anecdotes !

Les Portugais sont les premiers étrangers à atteindre le Japon et y laisseront des expressions issues de leur langue

Mais qui donc l’a inventé ?

Autant le dire tout de suite, personne ne connait de source sure la véritable origine du melon pan et les suppositions vont bon train. Certains l’attribuent à Okura Kishichiro, qui se serait inspiré d’un boulanger arménien qu’il avait ramené au Japon en 1910. D’autres prétendent on aurait utilisé par hasard une casserole dont la forme était celle d’un melon coréen. Selon d’autres versions, il s’agirait de l’ adaptation d’un pain inventé à Kobe en 1930 et appelé Sunrise, qui est d’ailleurs toujours la manière de nommer un melon pan dans cette région. Il tire son nom de sa ressemblamve évidente avec le soleil. Ses origines étrangères sont également supposées, puisqu’on en retrouve des équivalents à travers le monde, tels que le pain à l’ananas en Chine ou le Concha au Mexique.

Le fameux pain Sunrise originaire de Kobe dont on remarque qu’il ne dispose pas de rayures
Cette entrée a été publiée dans : Cuisine
Avec les tags :

par

Enseignant de langue française et de littérature, un expatrié comme il en existe tant d'autres. Je rédige ce modeste blog dans le chaos mais toujours avec sincérité et passion.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s