Diverstissements
Laisser un commentaire

Comment un jeu télévisé a donné aux Japonais le goût des voyages à l’étranger

Les médias étrangers présentent souvent les émissions de télévision japonaises comme cruelles et humiliant volontiers les participants. Ce cliché a en réalité été instauré par un show extrêmement populaire du nom d’ «Ultra quiz en Amérique», le premier à avoir inventé le concept de repentance sévère chez ceux qui échouent. Véritable phénomène de société, ce spectacle suivi par tous en est même arrivé à influencer les habitudes de vie de nombreux Japonais.

Naissance d’une émission culte

Dans la seconde moitié des années 70, NTV et TBS sont deux chaînes de télévision rivales: l’une appartient au groupe Yomiuri, tandis que la seconde est détenue par Tokyo Broadcasting System Television. Toutes deux décident pourtant de s’associer dans l’objectif de donner naissance au plus grand divertissement jamais diffusé sur le sol nippon.

Si leur idée de base est de réaliser un grand quiz qui se déroulera lors d’un trajet sur l’autoroute Tomei qui relie Komaki (Nagoya) à Setagaya (Tokyo), celle-ci évoluera rapidement à quelque chose de plus ambitieux: un voyage à travers l’Occident. NTV est censé se focaliser sur le continent américain, tandis que TBS est responsable de l’Europe. Malheureusement, cette dernière finit par se retirer du projet, ce qui implique que le spectacle ne se déroulera finalement qu’aux États-Unis pour des raisons budgétaires évidentes.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les producteurs n’ont pas en tête l’idée d’un simple quiz sous fond de road trip. A vrai dire, il ne s’agit que d’un prétexte pour diffuser ce qu’ils appellent «un documentaire humain »: filmer la détresse sur le visage des participants confrontés à la nature américaine, aux épreuves éprouvantes et à la frustration. Pour cela, ils imaginent des punitions qui seront infligées aux perdants lors de chaque manche et envisagent de cette émission comme un drame humain. Cerise sur le gâteau, de manière à pousser le vice, les participants doivent signer un contrat selon lequel il est interdit de se retirer des épreuves pour tout autre raison qu’un problème médical.

Il ne reste donc plus qu’à trouver un nom. Il est tout d’abord décidé de baptiser l’émission « Jumbo Quizz », mais cela pose problème. En effet, il ressemble beaucoup au surnom du Boeing 747 de Japan Airlines, le « Jumbo Jet » alors que l’un des sponsors de l’émission n’est autre que leur grand rival, ANA. Or, ANA ne dispose aucunement de Boeing et il serait fâcheux de le rappeler aux téléspectateurs. Pour cette raison, les producteurs adoptent au final le nom d’ « Ultra Quiz », en hommage au personnage d’Ultraman, afin de donner l’idée d’un spectacle détonant.

Le déroulement de l’émission

Le jeu commence par une session éliminatoire au Japon. Vers la mi-août, des challengers venus de tout le pays sont rassemblés sur les sites de qualification à Tokyo (Korakuen Stadium jusqu’à la saison 11, Tokyo Dome à partir de la saison 12). Une question générale est posée et les participants doivent se précipiter sur une moitié de terrain selon qu’ils choisissent «vrai» ou «faux». Tous ceux qui sont dans l’erreur ou qui n’ont pas eu le temps de se décider dans le temps imparti sont éliminés.

Le Korakuen Stadium lors des épreuves éliminatoires

De fin août à début septembre, les challengers qui ont réussi le premier tour de qualification se rassemblent au siège de la NTV avec leurs bagages, puis à l’hôtel Airport Rest House Narita pour le départ à l’étranger. Ce qu’ils ignorent (du moins lors de la première saison), c’est que le lendemain matin a lieu une seconde session éliminatoire qui ne permettra finalement qu’à une cinquantaine d’entre eux d’embarquer. Imaginez: après avoir préparé vos affaires, probablement demandé congé au sein de votre entreprise et pris toutes les disposition nécessaires en pensant avoir réussi, vous êtes recalé le jour même du départ ! La frustration est totale et ce n’est que le début !

Le jeu commence véritablement à bord de l’avion, à nouveau par surprise, et instaure cette fois le concept de punitions auquel seront soumis les perdants, renvoyé chez eux immédiatement après atterrissage. De quoi enrager ! Les autres atterriront sur une île proche du continent américain, en général Guam, Saipan ou Hawaï. Là-bas ont lieu les deuxième et troisième épreuve qui réduisent le nombre de participants à 10 ou 20. Une fois aux États-Unis, ils seront soumis à une variété de quiz durant leur voyage jusqu’aux demi-finales. Le nombre de perdants est d’environ 1 à 2 par épreuve et les punitions deviennent de plus en plus sévères. Lorsque le nombre de challengers est réduit à 2, le match final peut se dérouler et le vainqueur deviendra le «roi du quiz ». L’autre, sera quant à lui filmé dans sa solitude et exposé longuement au yeux du public.

Malgré le paysage, les punitions sont très contraignantes

Les différentes punitions

Voici les différentes catégories punitions qui pouvaient être appliquées durant l’émission avec quelques exemples:

  • Être confronté à une situation pénible: porter des vêtements d’hiver épais en plein été et passer un long moment dans un kotatsu électrique sur la plage de en mangeant du nabeyaki udon.
  • S’humilier en public: ramasser des ordures en uniforme de bagnard devant la maison blanche, faire bronzer les hommes en bikini, suivre une journée d’école primaire pour s’excuser de ses lacunes au quiz.
  • Participer à différentes épreuves et cascades: se confronter à un taureau, faire du freefall, passer un séjour à l’armée, faire du rodéo, sauter à l’élastique.
  • Faire une activité épuisante: monter les 72 étages d’un gratte-ciel à pied puis courir un marathon sur le toit, porter le matériel de l’émission à la place du personnel, nettoyage du bus.
  • Revenir d’un endroit par ses propres moyens: rentrer à pied en étant lâché au milieu du désert, revenir au Japon par ses propres moyens, devoir rentrer par un itinéraire rempli d’animaux sauvages.
  • Être abandonné sur place: le participant est laissé à son triste sort indépendamment de l’émission. L’un d’eux se serait même marié ! (Mais peut-être est-ce un fake ?).
  • Être victime d’une mise en scène: cette catégorie à donné l’un des quiproquos les plus célèbre de l’émission. Lors de la saison 12, l’équipe se rend au Brésil. Officiellement, la punition était que le perdant navigue seul sur une rivière pour quitter le pays et rejoindre les autres. Un scénario selon lequel un policier du Brésil le rattraperait et le ferait prisonnier était prévu. Par malchance, le candidat s’égare et finit par arriver au Paraguay, sur la rive opposée, où il se retrouve menacé par un véritable garde-frontière paraguayen. Le convaincre qu’il s’agissait réellement d’une émission de télévision aura été très difficile.
Les deux perdant devront faire le trajet attachés au train

Une émission devenue culte

Dès la première diffusion, « Amerika ōdan ultra quizz » est un succès sans précédent, au point que beaucoup le désignent comme le plus grand show télévisé de l’histoire. Lorsque les postulants se retrouvent au Korakuen Stadium de Tokyo pour la première fois, ce ne sont pas moins de 4188 candidats qui s’y affrontent dès pour 404 vainqueurs. Il s’agissait déjà d’un nombre très élevé et, pourtant, celui-ci n’a pourtant cessé d’augmenter pour atteindre les 10 000 candidats lors de la septième saison en 1983, puis 20 000 lors de la douzième en 1988. Contrairement aux autres jeux télévisés, si vous avoir 18 ans et un passeport était suffisant pour s’inscrire, ce qui explique cette forte affluence.

Mais l’émission n’est pas restée culte uniquement pour ses chiffres: l’impact social a lui aussi été retentissant en donnant aux Japonais le goût du voyage. En effet, durant la première année de diffusion, en 1977, les citoyens à avoir quitté l’Archipel au moins une fois dans leur vie sont encore peu nombreux, mais leur nombre passera à plus de 3,15 millions en 1985, puis 10 millions au début des années 90, en fin de programmation. Même le monde du travail n’est pas épargné ! La compagnie Kinki Nippon Tourist étant en charge de la coordination des voyages, notamment l’organisation des hôtels et des avions de nombreux étudiants aspiraient à s’y faire embaucher dans l’espoir de travailler sur Ultra Quiz.

Si vous êtes intéressé, les douze saisons sont disponibles intégralement sur Youtube.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s