Tous les articles taggés : roman

Ecoute le chant du vent (Haruki Murakami)

Et la lumière fut La route aura été longue et périlleuse pour atteindre les rives du vieux continent.  Mais après trente-sept ans de déni, «Ecoute le chante du vent» et «Flipper 1973», les deux premiers romans d’Haruki Murakami, sont enfin disponibles. Nous voici donc fin prêts à explorer la genèse du maître de la littérature japonaise contemporaine.  Oeuvre quasi-biblique, c’est avec une préface dans laquelle il narre la manière dont il est devenu écrivain, qu’Haruki Murakami accueille ses lecteurs. Un soir d’avril de l’année 1978, celui qui n’est encore qu’un tenancier de bar à peine âgé de 29 ans se rend au stade de Jingu pour un match de baseball.  Il est alors  sujet à une véritable révélation: il deviendra écrivain. «A l’époque, il n’y avait ni traitement de texte ni ordinateur et l’on devait écrire à la main chaque caractère» explique-t-il. Après s’être fourni en papier, c’est sur la table de la cuisine que, dix mois durant, il bâtira sa légende de ses propres mains. Peut-on s’improviser écrivain ? Manifestement, la réponse est oui. De …

La grande traversée (Shion Miura)

Véritable phénomène dans son pays d’origine, La grande traversée a été adapté au cinéma et en version animée, après s’être écoulé à 1 300 000 exemplaires. Il paraissait donc évident que cette oeuvre serait l’ambassadrice idéale pour introduire son Shion Miura, déjà auteure d’une vingtaine de romans, auprès du public francophone.

Androïdes, infertilité et éthique s’entrechoquent dans «Stand-in Companion», une dystopie signée Kazufumi Shiraishi

L’infertilité, autant chez les hommes que chez les femmes, affecte de nombreux couples japonais. Quant à l’utilisation de la technologie pour palier le manque d’affection de l’autre, elle est un sujet d’actualité de plus en plus présent. Ces thématiques, puisqu’elles impactent profondément la société nippone, sont de plus en plus traitées dans la littérature japonaise et notamment dans les oeuvres de fiction.

Comment apprendre à s’aimer

Après  succès fulgurant avec Mariage contre nature,  et tandis que son recueil The Lonesome Bodybuilder rencontre un franc succès au Etats-Unis, Yukiko Motoya est devenue l’une des auteures les plus en vogue de ces dernière années. L’occasion idéale de se replonger dans sa première publication francophone, désormais disponible au format poche.

Les Mensonges de la mer, l’indispensable réédition de février

C’est en avril 2017 que les éditions Philippe Picquier nous ont offert l’un des meilleurs roman de cette année-là, Les mensonges de la mer, de Nashiki Kaho. Ce dernier narre l’exploration d’un jeune chercheur se rendant sur une île isolée au sud de Kyûshû. A travers ses pages d’une exceptionnelle poésie, ce sont des réflexions philosophiques profondes quant à la nature, l’harmonie et la mémoire que partage l’auteure. Une œuvre qui lui colle à la peau, connaissant l’intérêt que porte celle-ci à la spiritualité, à la botanique et son goût prononcé pour le voyage. Notez donc la date du 7 février dans vos agenda pour vous procurer cette version de poche, car elle risque fort d’être l’une des sorties les plus remarquables du mois, si ce n’est de l’année. Détails sur le livre Nombre de pages: 256 Editeur : Philippe Picquier Traducteur: Quentin Corinne Collection :  littérature ISBN-13 : 978-2-8097-1399-2 Prix: 8,50 euros Notons que les éditions Picquier nous proposent également un second ouvrage à paraître dans le même mois, intitulé Corps et message. Il s’agit d’un recueil …